0,&1$ * - .0,&1$ * - gonm ... a - *

Download 0,&1$ * -  .0,&1$ * - GONm ... a - *

Post on 06-Dec-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Inventairesdesessencesdeshaiesdubocage:

exemplestirsdurseaudesrefugesduGONm

LaNormandie est lunedes rgions de lEuropede lOuest caractrises par unpaysagedebocages:prairiesoucultures,lesparcellessontenfermesdansunrseaudehaies.

BocageduValdeSaireBocageduMortainais

Chaquepaysa son typedehaie, commandpar lespratiques, le sol, le climat. Il yapeuderapports entre les haies du bocage du Pays dAuge et celles duMortainais aussi bien souslanglede lacompositionfloristiquequedeceluidesmthodesdentretien.Autrefoisscellspar les termes des baux, les obligations des fermiers et les droits du propritaire sontmaintenant du domaine du folklore historique. Lvolution des techniques dexploitationagricoles depuis lamoiti du 20e sicle a entrain la remise en cause de la justification dumaintiendeshaieshritespourbeaucoupdu19esicle.Lamaladiedelormesestajouteauprocessusdvolution,commepourraitlamplifiercelledufrneencoursdepropagation.

Bocagehtressurtalus(Gathemo)Ttardsdechtaignierssurtalus(StBrice)

Lesnaturalistessontdirectementconcernsparlahaieentantquesupportdeviesauvage.Ilest souvent dit que la haie est une fort linaire, en particulier dans le dpartement de laManchepauvre en surfaces forestires. Cette approximation est fausse, les espces les pluscaractristiques de la fort (grimpereau des bois par exemple) ne sont pas prsentes enbocage.Ilseraitplusjustedecomparerlebocageunrseaudelisires.Cependant,audeldunecertainedensitdehaies,lebocagepeutserapprocherdelhabitatforestier:aumilieudu20esicle,leBocagenormanddisposaitduntellinairedehaiesquelepiccendrynichaiten nombre, parfois avec une densit suprieure celle du pic vert dans la Mortainais. Le

remembrement a rduit son aire aux forts de lOrne o il a retrouv son statut doiseauforestier.

Bocagenormandpetitemaille(ChampduBoult)

Les inventairesproposssappuientsurunemthodesimplederelevdessences ligneuses.Lobjectifestmettreenvidenceloriginalitdechaquetrononquandilyalieu.Chaquehaieraconte unpass la rencontrede lcologie et de lhistoire des hommes. Lavifaunequi lafrquenteestprobablementlersultatsubtildecesinteractions.

IInventairedehaiePontFarcy:untravaildquipe(photoC.Long)

Natureetrpartitiondesessencesdansleshaies

durefugeduBoquetPontFarcy(14)

Mthodedchantillonnage

Les900mtresdehaiesdurefuge(chantillonde3hasurlaferme)sontdcoupsentronons de 10mtres laide dune ficelle reporte autant de fois que ncessaire, soit 90relevs(30/05/2014).

Chaqueessencerencontreune foispar trononestnoteprsenteune foisquelquesoitlenombredindividusprsents.

Les arbres sont reconnus comme tels sils dpassent la strate des noisetiers biendvelopps considrs comme repres de la strate arbustive. Cette dfinition nonconventionnelle aboutit classer comme arbres des essences darbustes dont certainsindividus gs atteignent des hauteurs remarquables qui restent mesurer avec prcision(houxenparticulier).

Rsultats

ces 27 essences sajoutent quelques autres sujets en dehors des haies: lasymphorine (1, introduite), laulne glutineux (3 individus sur le cours du ruisseau), lepeuplier(5,quiappartiennentauvoisinmaissontintgrsdanslesrelevsornithologiquesvuleurlocalisationenlimitedeproprit),lespommiersetpoiriersduverger.

Quatorzedecesessencessontpeureprsentes(moinsde10%)mais leurprsenceestnanmoinssignificative:lebuisestlareliqueprobabledelahaiedunpotager;lenflier,lglantier,lemerisier,lecharmesontdesessencesporteusesdefruitsconsommsparlesoiseaux; le gent et lajonc sont des arbrisseaux caractristiques des sols de landesarmoricaines,rgionbiogographiquelaquelleappartientleBocagenormand.

Lessence laplus frquente, lenoisetier, estde toutevidenceunchoixdespaysansdes sicles passs. On peut rapporter cette prfrence au fait que cette essence croitrapidement,formedescpesdetaillisimposantesetaunbonpouvoircalorifique(mmesilestinfrieurauxboisdursquesontlechne,lefrneoulorme).AuBoquet,ilfautajouterqueleplessagedecetteessenceadcuplsondveloppementlinaire.

Le prunellier, laubpine et le houx ont en commun dtre pineux. Leur pouvoirvulnrantleurdonnelacapacitderetenirlebtail.Larpartitionlocaliseduhouxendeuxsecteurspeuttrecomprisecommelatracedehaiesde jardinsdoil fautexclurelebtail.Sonfeuillagepermanentenfaitunebarriredurabledansletemps.Deplus,leboistrsdurdecette essence a des usages particuliers dont lesmanches doutil car ondit quil attnue lesvibrations.noter que le prunellier, deuximeessencepar ordredimportance, a aussi tfavoris par Sarah et Christopher par la technique du plessage permettant de combler lesbrchesdeshaiesdefaonefficace.

Les ronces sont prsentes mais pas autant que dans beaucoup dautres haiesnormandes. Sarah et Christopher ont gr leurs haies de faon stricte: paralllement auplessage, les roncesontt slectivementet rgulirementcoupes.Le fortdveloppementdescpesdenoisetiersaaussicontribuconcurrencerlinstallationdesronces.

Lecasparticulierdesarbres:

Ladfinitionbotaniquedelarbreestliesahauteur(parexempleplusde7mtres).Unjeunechnede50cmestunfuturarbremaisnejouepaslerledarbrepourlesoiseaux

alorsqueletrsvieuxhouxdeplusde7mtresquinestpasbotaniquementunarbreenestundanslepaysage!

DanslinventaireduBoquet,lefrne,lormeetlechnesontlesprincipalesessencesdarbres.Lesdeuxhtressontdescpespeudveloppesetles2merisiersfontfigurederescaps: ils ont chapp la coupe systmatiquede tous les arbres lorsde la ventede lafermeparlepropritaireprcdent.Lessenceleplusreprsenteestlefrne,denombreuxpiedsontt replantsparSarahetChristopherdepuis leur installationauBoquet.Pour lereste,5chneset2merisiersconstituentlestockdarbresdes900mtresdelchantillondehaies.

Lormeet le frneontunpoint commun: ils sontmenacspardesmaladies. Lormesubit les attaques de la graphiose et ne peut vieillir normalement. Il est cependant bienreprsent sur certains trononsgrceaux rejets vigoureuxqui repoussent sur les souchesmalades. Quant la chalarose du frne, nouvelle maladie (premier cas en 2012 dans ledpartement de la Manche), elle apparat cette anne sur un premier sujet repr parChristopher au Boquet. Lun des 3 aulnes glutineux du ruisseau est aussi en cours dedesschement en tte, symptme assez typique de la maladie due au microorganismePhytophtoraalniquisvitailleursenNormandie.

Remarquessurlarpartitiondesessences

Lesprincipalesessencessontnotespeuprspartoutdefaondiffuse.Cenestpaslecasdecertaines.

Parmi lesessences localises, lehouxet lebuisontdjt cits commemarqueurs

probablesdanciensjardinspotagers.Maisilestaussipossiblequelehouxaittplantpluslargementsidesusageslocauxdesonboisexistaient(fabricationdedentsderteaudaprsChristopher).

Indpendamment de laction de lhomme, certaines espces ont aussi la capacit decoloniser un tronon de haie partir dun seul pied initial. Cest le cas du cornouiller quimarcottefacilementetpeutainsigagnerduterrain.Inversement,ilauraittlogiquedenoterlesauleprdominantaupassageduvallonauniveaudessolshumidesdesrivesduruisseau.Orilnenestrien,lessenceestmmecompltementabsentedecestronons.Ilfautyvoirlersultat de laction de lhomme ayant favoris laubpine et le prunellier pour leur rle declturenaturelle,qualitdontestdpourvulesaule,quiplusest,broutparlebtail!

Remarquessurladiversitdesessences

Certainstrononssontapparusplusrichesquedautresaucoursdurelev.Pourmieuxvisualisercetteimpression,lenombremoyendessencespartrononatcalcul.Ilvariede46,6selonleshaies.

Surlacartesontreportesenbleulesmoyennesparhaieetenrougelesscoresdestrononsde10mtreslesplusriches.Avantdallerplusloindanslanalyse,ilfautprciserquelerelevsouffredunbiaisnonngligeable:lecomptagenateffectuqupartirdelobservationdunseulctdelahaieetilestprobablequecertainesessencesontpupasserinaperues.

Onconstateunecertainehtrognitquipeuttredue

lhistoire de la haie: selon les secteurs, la fonction de la haie a pu trediffrentes selon que le paysan souhaitait mettre laccent sur sa fonction debarrirecontrelebtailouaucontrairesurlaproductiontiredelahaie(boisdefeu, fourrage). Cas particulier, la haie bordant la route communale a subit lescontraintesde lvolutionde lavoiriedont llargissementduderniersicleest ledernierexemple:les50mtresannonantunvirageonttarass.

son ge: selon la thorie qui soutient que plus la haie est ancienne, plus lenombredessencesest important, lahaieCseraitplusancienneque lahaieHparexemple, ce qui validerait le fait que la voirie actuelle est rcente, remplaantlanciencheminquipassaitentrelesbtimentsduhameauduBoquet.

(voirhttp://www.christopherlong.co.uk/oth/boquetstudy.html)

salocalisation(naturedusol)...

Chaquehaietantcependanthtrognelchelledestrononsde10m,uncalculplusserratbassurlamoyenneduneslectiondes4trononslesplusrichesdechaquehaiecequiaccentuelesnuances.

Leshaiesetlesoiseauxdurefuge

Lessentieldesoiseauxobservs lorsdes90relevseffectusdepuis10anssont lisauxhaies.Selonsabiologie,chaqueespceutiliselesbuissonsdesbassesstratespourchasserou construire son nid (accenteur, pouillot vloce...) ou les arbres comme postes de chant(fauvettettenoire)ousitedenid(corneille,msangesdanslescavits).

Lacompositionbotaniquedelahaiecommandelespossibilitsdalimentationpourlesfrugivores (ici, baies de laubpine, du houx, noisettes, glands, merises, nfles, gui despeupliers...).

Lautre facteurmajeur dinstallation en plus oumoins grand nombre dindividus dechaqueespceestladensitdumaillagedehaies.Avecunremarquablelinairedeprsde300mtresdehaielhectare,leparcellaireestdepetitetaille,cequiaunimpactimportantsurlarpartitiondesterritoires:certainsmleschantentaussibiensuruntronondehaiequesurle tronon situ en face, ce qui signifie que les territoires sont cheval sur plusieurs haiesincluantdepetitesparcelles,phnomnequiaugmentelenombredecouplespotentielsparrapport aux territoires seulement aligns selon laxe des haies. Cette circulation desmleschanteursdunehaie lautreestbienvisiblecarilsutilisentdespostesdechantlevs(enrougesurlacarte).Cest

Recommended

View more >